Equitation d'extérieur

La pratique de l’équitation d’extérieur engendre des contraintes particulières, notamment liées à l’environnement dans lequel elle se développe ; chevaux et attelages ne sont plus le moyen de transport privilégié. Ils doivent composer avec la circulation automobile et les autres activités humaines.

Les zones agricoles tendent quant à elles à se raréfier, promeneurs, cyclistes, ornithologues et observateurs de la nature étant en conséquence concentrés dans les quelques espaces préservés de la région sierroise.

Il n’est pas rare de voire des chevaux côtoyer poussettes, vélos et chiens, leur bonne cohabitation dépendant largement de la qualité du comportement de chacun mais aussi de sa connaissance des règles et usages en vigueur, que ce soit pour le cavalier, le détenteur de chien ou le cycliste.

Le Code du Cavalier présente de façon synthétique les principales règles de la circulation que tout cavalier d’extérieur devrait connaître et leur rappelle qu’une bonne conduite leur permet de chevaucher avec plaisir tout en maintenant un climat de confiance avec les agriculteurs dont le travail mérite d’être respecté.